Tout le programme de Français en première

On appelle le 17ème siècle le siècle Lumières. Le philosophe est le modèle de ce siècle: il utilise sa raison et discute avec d’autre (cafés et salons) des institutions, des mœurs, du sens de l’existence. Ces philosophes voulaient “apporter la lumière” aux âmes des personnes assombrie par la religion et par l’ignorance. C’est pour cela qu’ils veulent vulgariser le savoir pour améliorer le genre humain.

 

Dans son Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes (1755), Rousseau distingue l’homme de l’animal par sa perfectibilité. L’homme est bon, c’est la société civile qui l’a corrompu ; il lui appartient donc de retrouver les lois naturelles.

 

Les philosophes s’appuient sur la raison, la connaissance et utilisent des moyens d’écriture pour éviter la censure du Christianisme. La remise en question du mécanisme classique, autrement dit de la théorie qui assimile l’univers à une mécanique, inspire le déisme de Voltaire et la religion naturelle de Rousseau (qui croit que l’homme est doté d’ une conscience morale innée). Diderot, dans sa Lettre sur les aveugles (1749), s’interroge sur le principe organisateur du vivant et semble rejeter l’existence de Dieu au profit d’ un certain matérialisme.

 

L’œuvre majeure des Lumières fut celle de l’Encyclopédie (ou Dictionnaire Raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers), elle a été écrite par Diderot et D’Alembert et d’autre philosophes. Cette œuvre devait regrouper toutes les connaissances de leur temps pour les diffuser au plus grand nombre car elle était écrite en français. Les articles de l’Encyclopédie, écrits par les philosophes, visaient à apporter la vision leurs visions du monde et leur pensés. Enfin, au-delà des savoirs qu’elle compile, le travail qu’elle représente et les finalités dont la chargent ses auteurs, deviennent un symbole de l’œuvre des Lumières, une arme politique et l’objet de nombreux rapports de force entre les éditeurs, les rédacteurs, le pouvoir séculier et ecclésiastique.

 Les articles appartenant au siècles des Lumières sont ceux de Voltaire et de Diderot.

février 23rd, 2010 at 3:43